vendredi 26 mai 2017

La solidarité syndicale!


La solidarité syndicale!

Ces jours-ci avec la grève dans l'industrie de la construction au Québec il est beaucoup question de solidarité syndicale, de briseur de grève (scab). 

Il est aussi question d'appui de plusieurs syndicats, centrales syndicale qui ne sont pas dans l'industrie, mais qui appuient les gens en grève dans la construction.


                                                       





Plusieurs médias citent des exemples de gens, qui parce qu'ils ont besoin de revenues vont franchir les piquets de grèves ne pouvant pas se permettre une perte de revenus. Ou d'autres qui jouent à la pauvre victime prise en otage par les méchants grévistes.


                                                         





Il y a aussi certains employeurs véreux qui menacent de congédiement les employés qui ont l'intention de respecter les piquets de grèves. Car la loi anti-briseurs de grève ne s'applique pas à l'industrie de la construction, loi R-20. Pas plus qu'il est possible de négocier des clauses rétroactives.

Sans compter que les gains ou les pertes pour les travailleurs de la construction vont avoir un impact direct ou indirect sur l'ensemble des travailleurs au Québec, syndiqués ou non. En effet quand un groupe de travailleurs fait un gain ou une perte, cela donne un indice important pour les négociations en cours ou à venir des autres groupes de travailleurs.

Alors faut-il être solidaire des travailleurs de la construction?

ABSOLUMENT!

Les briseurs de grève qui sont concentré sur leur petit nombril, leur petit moi-même, qui pensent que la grève est inutile, devrais se posé la question à savoir si les salaires, conditions de travail, assurances-groupe, fonds de pension, etc., qu'ils ont présentement, si cela est tombé par magie du ciel?? Je ne le pense pas, hein!


                                                          




Chaque gain a été fait au prix de chaudes luttes. Ce que vous avez aujourd'hui a été conquis hier et avant hier, par des gens qui ont eue le courage de se tenir debout et ce malgré l'adversité des médias, des gouvernements, des employeurs. Ces gens méritent votre respect pour ce qu'ils ont eue l'audace de faire.

Et la façon de le démontré, être solidaire. Respecté les piquets de grève, respecté la grève, respecté les gens qui se battent pour vos droits, vos salaires, vos conditions de travail, vos fonds de pension, etc.

Donc le choix vous reviens; se couché devant le patron par peur de perdre son emploi, par peur d'une perte de revenu, ou simplement par peur.   

OU

Avoir le courage de se tenir debout devant les employeurs, être solidaire, et ainsi avoir de meilleures chances d'obtenir gain de cause.

N'oubliez jamais qu'unis nous vaincrons, divisés nous perdrons!

Fraternellement,
Richard Corbeil
Syndicaliste
Secrétaire-Trésorier UNIFOR section locale 636Q
RL FSFTQ
Délégué CSS

UNIS NOUS VAINCRONS, DIVISÉS NOUS PERDRONS!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire