dimanche 9 avril 2017

Le français au travail? Absolument!


Le français au travail? Absolument!


Depuis l'adoption de la loi 101, le 26 aout 1977, le français est la langue officielle du Québec.

Ce qui veut dire que le français est la langue de travail au Québec.

                                                     



Aussi que depuis maintenant plus de 40 ans, le français devrait être présent dans toutes les communications dans nos milieux de travail respectifs.

Mais qu'en est-il en réalité aujourd'hui?

Force est de constater que depuis une bonne quinzaine d'années le français est en net recul dans la région de Montréal.  Tout comme dans nos milieux de travail. De plus en plus l'anglais prend une place de façon insidieuse et ont ne réagit pas face à cela. 


                                                        




Souvent ont blâme l'arrivé massive des immigrants. Mais que fait le gouvernement pour accueillir les immigrants qui ne parlent pas français? Le gouvernement ne les incitent même pas à apprendre le français, ne leur explique pas que c'est en français que ça se passe ici au Québec.

D'un autre coté, nous par soucis de rectitude politique, nous n'osons pas faire valoir nos droits garantie par la Charte de la langue française. Et ce n'est certainement pas le gouvernement en place en 2017, qui va le faire à notre place. 

Surtout quand que l'on sait que ce gouvernement misérabiliste, ne cherche qu'a éliminer la notion de Nation québécoise.


Quoi faire syndicalement?


Vérifier s'il existe bel et bien un comité de francisation dans notre milieu de travail.

S'il n'y en a pas, alors exiger la mise sur pied d'un comité dans les plus brefs délais.


                                                           



Si il y en a un, alors s'assurer qu'il est fonctionnel, et s'il ne l'est pas, le remettre en fonction. 

Pour de plus amples information sur le sujet, allez consulter le site de Languedutravail.org.


                                                       



L'employeur a l'obligation de communiquer avec les employés en français. 

Cela inclus toutes les communications, tous les documents et tous les outils de travail, formulaires et autres directives.

Article 4 de la loi 101: "Les travailleurs ont le droit d'exercer leurs activités en français"

Article 41 "L'employeur rédige dans la langue officielle les communications qu'il adresse à son personnel."

Article 50 "Les articles 41 à 49 de la présente loi sont réputés faire partie intégrante de toute convention collective"


                                                            



Comme vous le constaté, ont a tous les outils nécessaires pour faire respecté nos droits en français. 

Il n'en tient qu'a nous de les utilisés.

Je vous invite à prendre le temps d'écouter les quelques courtes vidéos ici-bas, elles sont d'une telle justesse et tellement de mise, même en 2017.




                                                       
                                                      






                                                        
Mais surtout n'hésité pas à consulter les liens suivants:

Office Québécois de la Langue Française (OQLF)
http://www.oqlf.gouv.qc.ca/accueil.aspx

Langue du travail
http://languedutravail.org/



Car au Québec c'est en français que ça se passe!


                                                      



Fraternellement,
Richard Corbeil
Syndicaliste
Secrétaire-Trésorier UNIFOR section locale 636Q
RL FSFTQ
Délégué CSS

UNIS NOUS VAINCRONS, DIVISÉS NOUS PERDRONS!

1 commentaire:

  1. Il serait grand temps que les syndicats du Québec, y compris le votre, négocie des conventions incluant des primes au bilinguisme pour les pour les employeurs qui oblige les employés à travailler dans une langue autre que la langue officielle du Québec.

    RépondreEffacer